Banner - L'Escale
Bouton Accueil Bouton Historique Bouton Agenda Bouton Associations Bonton Contact et Accès
Du 4 au 20 octobre 2019
Derma, l'encre dans la peau : Expo

IMAGE

Une exposition produite par le Service de la Culture de la Province de Namur, arts plastiques-décentralisation / lecture publique / cinéma / classes de patrimoine.

Vernissage mercredi 9 octobre à 19H 
 

L'exposition aborde ce véritable phénomène de société qu'est devenu le tatouage au travers de panneaux didactiques, traitant de différents aspects du tatouage : historique, ethnique, artistique, technique, mode, santé-hygiène... on peut également y voir des capsules vidéos de tatoueurs et de tatoués, des vitrines avec du matériel d'hier et d'aujourd'hui, d'ici et d'ailleurs, des livres sur la thématique. On découvre aussi les très belles photos grand format de Charles Lemaire, qui aborde le tatouage avec une démarche artistique, des vidéos de tatoueurs et de tatoués, du matériel de tatoueur, des ouvrages sur la thématique.

Le tatouage est pratiqué depuis des millénaires dans de nombreuses régions du monde. Il peut être réalisé pour des raisons symboliques, religieuses, thérapeutiques mais aussi esthétiques. Dans plusieurs civilisations, il est même considéré comme un rituel de passage à cause de la douleur endurée lors de la réalisation du motif.

Banni par la religion, le tatouage a eu en Europe, et durant très longtemps, une bien mauvaise réputation. Il est devenu synonyme de marginalité et d'exotisme, au sens péjoratif du terme. Les détenus, plus particulièrement les bagnards en étaient adeptes ainsi que les marins qui le redécouvrirent au contact des populations du Pacifique sud. Il a peu à peu acquis ses lettres de noblesse même si, jusqu'aux années 80, il est resté associé aux milieux underground, notamment musicaux. Aujourd'hui, le tatouage concerne toutes les classes sociales et aucune profession n'échappe au phénomène.

Même s'il n'est pas encore reconnu comme un art à part entière, le tatouage, comme avant lui la bande dessinée ou le street art, entre au musée, dans les galeries ; la profession compte de plus en plus de graphistes et de diplômés en art, qui arrivent avec leur bagage culturel et visuel, participent au renouvellement esthétique et iconographique de la pratique et revendiquent le statut d'artiste. Avec eux, le tatouage a investi depuis quelques années le champ de l'art contemporain. En prenant le corps pour le support, en le transformant en ?uvre d'art vivante, il pose avec acuité la question de l'engagement corps et âme de l'artiste. Un vocabulaire propre, qui diffère selon les pays ou même les groupes concernés, a été créé pour désigner les styles et les techniques. En effet, comme les autres formes d'art, le tatouage a maintenant développé ses propres courants : traditionnel ou pictural moderne, tribal ou réaliste, pointilliste ou gothique...

Le tatouage pose de multiples questions, au-delà de son appartenance aux champs de l'art et de l'esthétique. 
Traduit-il une volonté de marquer son identité ou son appartenance à une tribu ? Représente-t-il une réappropriation du corps à un moment où l'on se cherche ? Exprime-t-il le désir de marquer certains moments clés de l'existence (rencontre amoureuse, moments heureux ou deuil) ? Permet-il d'exprimer ses valeurs ? Peut-il réduire à un phénomène de mode, ne serait-il arboré qu'à l'imitation de stars du sport, de la musique et du cinéma ? Quelles sont les motivations des tatoués ? Et des tatoueurs ? Quel est le regard sur l'autre ? Cette exposition ne prétend pas vous apporter de réponses toutes faites mais vous propose quelques pistes de réflexion...


>>> Plus d'infos



<<< Retour à la liste des événements

Archives:
- Evènements 2010 : Cliquez ici
- Evènements 2011 : Cliquez ici
- Evènements 2012 : Cliquez ici
- Evènements 2013 : Cliquez ici
- Evènements 2014 : Cliquez ici
- Evènements 2015 : Cliquez ici
- Evènements 2016 : Cliquez ici
- Evènements 2017 : Cliquez ici